L’annotation, le savoir dans la marge

16 janvier 2014 _

avec Christophe Leclercq, Marc Jahjah, Stefan Sinclair

[English follows]

Une particularité des supports numériques est de faire converger lecture et écriture dans un même dispositif éditorial. L’annotation, sous toutes ses formes et de tout type de média est ainsi devenue une pratique d’écriture courante sur le web.
Publiable par essence, l’annotation participe de fait à l’enrichissement du contenu, et à la constitution des connaissances.
Puisque l’annotation prend peu à peu une place centrale dans les pratiques éditoriales
numériques, nous nous demanderons si l’annotation ne devient pas un lieu privilégié de création intellectuelle en constituant un changement de paradigme dans les pratiques d’écriture et d’échange de savoir.

Annotation : Knowledge in the Margin
Thursday, Jan. 16, 2014

An important feature of digital media is that it converges reading and writing within the same editorial system. The practice of annotation, in all its forms and media, is commonly seen on the Web.
Essentially publishable, annotations enrich content and contribute to knowledge production.
Since annotation is gaining more ground in the digital publishing circles , we ask whether it is in the process of becoming a privileged site of intellectual creation by enabling a paradigm shift in writing practices and knowledge exchange.


Ressources

Marc Jahjah est doctorant à l’EHESS et à l’Université Laval (Québec) en sciences humaines, culture numérique et études littéraires.
SoBookOnline.fr

Stefan Sinclair* est un fondateur du projet TAPoR (Text Analysis Project for Research). Il est professeur à l’Université McGill en Digital Humanities.
Sa page personnelle

Christophe Leclercq est chef de projet AIME pour Médialab à Sciences Po (Paris).
Page personnelle, Médialab

Ray Siemens* est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Humanities Computing, Professeur distingué à la Faculté de Humanities à l’Université de Victoria.
Page personnelle, Université de Victoria

*Ray Siemens devait faire une intervention, mais il est tombé malade la veille de la séance. Stefan Sinclair, qui est aussi un des co-organisateurs du séminaire, a pu faire une présentation tout à fait pertinente portant notamment sur la Dynamic Table of Contexts.

Résumé des interventions par Marcello Vitali-Rosati sur son blog (Sens public), Culture numérique.