Qu’est-ce qu’un support ?

28 novembre 2013 _

avec Fabien Gandon, Jean-Marc Larrue, Matteo Treleani

[English follows]

La notion de support à l’époque du numérique ne se résume plus, comme pour l’objet imprimé, à la simple interface d’écriture et de lecture (l’inscription et l’interprétation de l’inscription). A travers tous les objets connectés de lecture, l’omniprésence de l’écran s’est imposée en sus du support papier. Or, jusqu’aux réseaux et aux services auxquels l’interface relie les utilisateurs, on sait que le support numérique investit, ou est investi par l’ensemble de l’organologie technique sous-jacente à ce qui nous est donné à voir et à agir à travers et au-delà du simple écran.
Nous nous demanderons ainsi comment les dispositifs techniques de ces nouveaux supports relèvent déjà de dispositifs éditoriaux, et comment les nouvelles propriétés du support numérique façonnent nos usages de lecture et d’écriture, et plus profondément notre connaissance.

What is Support ?
Thursday, Nov. 28, 2013

The concept of support in the digital age can hardly be reduced–like the printed object–to a simple interface for writing and reading (inscription and the interpretation of inscription). Of all the objects connected to the act of reading, the omnipresent screen is now considered more important than the medium of paper in terms of knowledge transfer. Yet, with regards to networks and services which connect interface users, we know that the digital medium presently invests (or rather is invested) in all aspects of technical organology, and underlying this is the fact that we are called to observe and act both through and beyond the screen. We should thus question how well the technical features of these new support systems help improve editorial devices, and how new properties of digital support help shape our practices of reading and writing and even the very foundations of our knowledge.


Ressources

Fabien Gandon est chercheur à l’INRIA. Il a travaillé un temps à l’université Carnegie-Mellon. Il est membre de plusieurs groupes de travail du Consortium World Wide Web (W3C) sur le web sémantique. Il est également co-auteur de Le Web sémantique, Comment relier les données et les schémas sur le web ? (Dunod, 2012).
Page personnelle sur www-sop.inria.fr

Jean-Marc Larrue est professeur adjoint au département des Littératures de langue française de l’Université de Montréal. Il a été directeur adjoint du Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI) de 2005 à 2011. Il est spécialiste du théâtre de performance faisant intervenir des techniques contemporaines y compris les hypermédias, et il a publié plusieurs ouvrages portant sur l’histoire du théâtre au Québec. Il prépare un ouvrage sur le théâtre et l’intermédialité et co-dirige avec Marie-Madeleine Mervant-Roux (CNRS-ARIAS) une équipe internationale de recherche sur le son au théâtre.
Présentation sur littfra.umontreal.ca

Mattéo Treleani est chercheur à l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) (département Recherche et Expérimentation). Il est attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Paris Est, Marne la Vallée (département de cinéma) et il enseigne les Digital Media Studies à Sciences Po, Paris. Il a recemment codirigé l’ouvrage Vers un nouvel archiviste numérique (L’Harmattan/Ina Editions, 2013).
Biographie sur inaglobal.fr

Le numérique, est-il un support ? (Notes prises par Marcello Vitali Rosati lors de la séance)